Bilan des soldes d'hiver : Un lancement mitigé, des démarques qui ne jouent plus leur rôle de relance mais un mobile toujours plus présent dans les achats en ligne

Après 4 semaines de Soldes d’hiver 2018, le Webloyalty Panel dresse un premier bilan à une période clé puisqu’elle correspond à la prochaine durée de promotion annoncée par le Gouvernement pour les Soldes d’hiver en 2019. Après un lancement mitigé, la tendance se confirme : les Français ont montré un engouement moins prononcé pour cet événement commercial, cette année. Le Webloyalty Panel observe une baisse globale de 12% du volume des commandes par rapport à l’édition 2017.

 

Le 1er jour des Soldes reste le seul gros pic de la période

Même s’il s’agit traditionnellement d’une période clé pour le e-commerce, les Français se sont moins rués sur les Soldes lors de cette édition. Le Webloyalty Panel observe une diminution globale du volume des commandes de 12% par rapport à l’édition 2017 ; une tendance qui s’était annoncée dès le premier jour avec une diminution de 11% du volume des commandes vs le premier jour des Soldes d’hiver 2017.

Ce premier jour des Soldes (mercredi 10 janvier) a néanmoins marqué, comme chaque année, le plus gros pic de la période. En effet, comme pour les éditions précédentes, après ce top départ, les commandes ont chuté de 25% sur la 2ème semaine (vs la 1ère semaine), puis ont diminué de 8% sur la 3ème semaine, c’est 6 points de plus que l’année précédente. A noter que la tendance s’est stabilisée sur la 4ème semaine alors qu’en 2017, cette semaine enregistrait une légère baisse (-3%) par rapport à la semaine précédente.

D’après le Webloyalty Panel, cette dynamique d’achat, qui s’essouffle rapidement après le 1er jour des Soldes puis progressivement sur toute la période, s’explique notamment par le fait que les démarques (chaque mercredi de la période) ne jouent plus leur rôle de relance des achats. Le Webloyalty Panel observe une baisse de 46% du volume des commandes entre le 1er jour des Soldes et le jour de la 2ème démarque, puis, encore une baisse de 9% entre cette journée de 2ème démarque et la 3ème démarque. La dynamique de commandes ne repart à la hausse (+9%) qu’entre cette dernière démarque et le mercredi qui marque la fin de la 4ème semaine des Soldes.  Par ailleurs, c’est sur les dimanches que les pics de consommation sont les plus nets, comme constaté le reste de l’année sur des semaines classiques.

Un secteur a été plus touché que les autres par la baisse des commandes, c’est celui de la Mode qui enregistre un recul de 26% vs les Soldes d’Hivers 2017. Comparativement, dans le secteur de l’équipement de la maison, cette baisse n’a été que de 6%.

Près d’1 achat sur 3 est réalisé sur mobile

Le Webloyalty Panel remarque que les Français sont de plus en plus connectés lors des Soldes. Cette année, la part du mobile représente 35% des achats, soit 6 points de plus qu’en 2017 et 14 points de plus qu’en 2016. Le m-commerce prend de plus en plus de place dans l’acte de consommation des Français, un marché qui ne représentait que 13% en 2015.

 

Rodolphe Oulmi, Directeur Général de Webloyalty France, spécialiste de la monétisation d’audience pour les sites e-commerce, commente : « Comme le soulignait déjà le Webloyalty Panel à l’ouverture des Soldes, les chiffres confirment une nouvelle fois que les Français n’ont plus le même engouement qu’autrefois pour ces Soldes d’hiver. Ces chiffres démontrent également que le projet du gouvernement de réduire les périodes de Soldes à quatre semaines prend du sens. Après quatre semaines de promotions, les soldes n’ont plus de réel impact commercial. »

slide down

Nous contacter